COVID-19, Santé Sexuelle, IST/VIH/VHC

Les services de santé sexuelle et de prévention des IST/VIH bruxellois et wallons continuent à se mobiliser et restent en action pour soutenir leurs publics pendant le confinement. Nous répertorions ici les informations, permanences téléphoniques, dispositifs et ressources qui nous ont été communiqués par le réseau des Stratégies concertées du secteur de la prévention IST/VIH/VHC.
Plus d’info

Les Stratégies concertées IST/VIH au Parlement wallon

Le 21 janvier notre directrice Charlotte Pezeril était auditionnée par le Parlement de Wallonie pour présenter le Cadre de référence 2019-2023 pour la promotion de la santé sexuelle et la prévention des IST/VIH/hépatites chez les HSH en Wallonie. En présence de la Ministre Christie Morreale, Vice-Présidente et Ministre de l’Emploi, de la Formation, de la Santé, de l’Action sociale, de l’Égalité des chances et des Droits des femmes en Wallonie, les membres de la Commission de l’emploi, de l’action sociale et de la santé du Parlement ont salué le travail mené, l’articulation entre la recherche et l’action et la concertation des différents partenaires, sous la coordination de l’Observatoire et des 4 points-focaux: Ex Aequo, SASER de Namur, Sida-IST Charleroi Mons et Sidasol de Liège. L’audition a été filmée et peut être vue en ligne (à 1:13:40).
Plus d’info

Promotion de la santé sexuelle et prévention des IST/VIH/hépatites chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes en Wallonie

Le Cadre de référence 2019-2023 pour la promotion de la santé sexuelle et la prévention des IST/VIH/hépatites chez les HSH en Wallonie vient de paraître. Il est le fruit d’un travail collectif mené dans le cadre des Stratégies Concertées des acteurs de prévention des IST/VIH, coordonné par l’Observatoire du sida et des sexualités et appuyé par quatre points-focaux : Ex Æquo, le Service de santé affective, sexuelle et de réduction des risques (SASER) de la Province de Namur, Sida Sol de Liège et Sida-IST Charleroi-Mons.
Plus d’info

Parcours trans, travail du sexe et migrations latino-américaines

Le séminaire « Politiser la santé sexuelle : recherche, prévention et militantisme » se tiendra le mardi 9 juin 2020 de 14h à 16h30 (salle P61). Nous recevrons Olga L Gonzalez (Université de Paris) et Jasper Kerremans (Boysproject) pour une séance consacrée parcours trans, travail du sexe et migrations latino-américaines. Les interventions seront suivies d’une discussion avec Aurore Dufrasne (Genres Pluriels) et Alias. La séance est coordonnée par Sarah Demart et Charlotte Pezeril, de l’Observatoire du sida et des sexualités.Plus d’info

Sexualités de femmes et discours scientifiques : quels enjeux ?

Le séminaire « Politiser la santé sexuelle : recherche, prévention et militantisme » se tiendra le mardi 5 mai 2020 de 14h à 16h30 (salle des examens). Nous recevrons Delphine Gardey (Université de Genève) et Coraline Delebarre (Collectif « Tomber la culotte ») pour une séance consacrée au sexualités de femmes et discours scientifiques. Les interventions seront suivies d’une discussion « Go To Gyneco » : Sophie Peloux (O’YES) et Marine de Tillesse (Tels Quels). La séance est coordonnée par Sandrine Detandt, chercheuse à l’Observatoire du sida et des sexualités.Plus d’info

Troubles dans le consentement sexuel : de la compréhension à l’éducation

Le séminaire « Politiser la santé sexuelle : recherche, prévention et militantisme » se tiendra le mardi 17 mars de 14h à 16h30 (salle des examens). Nous recevrons Alexia Boucherie (Université de Bordeaux), Lara Lalman (Corps Ecrits) et Irene Zeilinger (Garance/ULB) pour une séance consacrée au consentement sexuel. Les interventions seront suivies d’une discussion avec Estelle Didi et Diane Bernard (Fem&Law). La séance est coordonnée par Charlotte Pezeril, directrice de l’Observatoire du sida et des sexualités.Plus d’info

Décoloniser la santé sexuelle

Le séminaire « Politiser la santé sexuelle : recherche, prévention et militantisme » se tiendra le mardi 21 avril de 14h à 16h30 (salle P61). Nous recevrons Nathaniel Adam Tobias Coleman (University of Birmingham / Warwick) et Anabel Sowemimo (Decolonizing contraception) pour une séance intitulée Décoloniser la santé sexuelle. Les interventions, en français et anglais, seront suivies d’une projection d’extraits du documentaire Pinkshasa et d’une discussion avec la réalisatrice Joelle Sambi et Gia Abrassart (Café Congo) et Joelle Sambi. La séance est coordonnée par Sarah Demart, chercheuse à l’Observatoire du sida et des sexualités.

La prévention combinée du VIH chez les gays : une nouvelle biotechnologisation des corps ?

Le séminaire « Politiser la santé sexuelle : recherche, prévention et militantisme » se tiendra le mardi 18 février de 14h à 16h30 (salle P61). Nous recevrons Mélanie Perez (Ined) et Gabriel Girard (Inserm) pour une séance consacrée à la prévention combinée du VIH chez les gays. Les interventions seront suivies d’une discussion avec Stephen Barris (Ex Æquo). La séance est coordonnée par Sandrine Detandt, chercheuse à l’Observatoire du sida et des sexualités.Plus d’info

Le vice du consentement. De la morale sexuelle et sanitaire des tribunaux

Le 12 février (de 12h15 à 14h), Charlotte Pezeril interviendra dans les Midis du STRIGES, la Structure de recherche interdisciplinaire sur le genre de l’ULB : « Le vice du consentement. De la morale sexuelle et sanitaire des tribunaux ». Elle présentera ses recherches anthropologiques actuelles sur la notion de consentement sexuel, tel qu’il est compris à partir de ses limites juridiques, à savoir quand il est estimé insuffisant ou « vicié », par les tribunaux de différents pays (Belgique, France, Canada, Angleterre).
Plus d’info

Les inégalités sociales de santé au prisme du genre

Le 26 mars en matinée, Charlotte Pezeril interviendra dans le séminaire de l’Observatoire de la santé du Hainaut pour présenter quelques données générales de recherches sur les inégalités de santé selon le genre, des pistes interprétatives et des exemples autour du VIH/sida, de la santé sexuelle et des addictions. Son intervention sera suivie par celle de Manoë Jacquet, coordinatrice de « Femmes et Santé », qui proposera une approche participative qui permet aux femmes de restaurer une culture d’échange et de transmission afin de leur donner des possibilités d’action sur leur santé et ses déterminants.
Plus d’info