Queeriser l’hôpital public? une clinique SOGIE en CHU

Comment les soignant·es intègrent-ils·elles les diversités dans leur pratique clinique ? Est-il nécessaire de visibiliser et de cibler certains publics minorisés au sein de l’hôpital ? L’ensemble du personnel soignant est-il inclusif ? Comment la neutralité des soignant·es protège-t-elle ou affecte-t-elle les patient·es ? Psychologue au CHU Saint-Pierre à Bruxelles, Isabelle Gosselin a mené, dans le cadre de son Master en études de genre, une recherche exploratoire sur les attitudes et croyances des professionnel·les à l’égard des personnes LGBT+ et la mise en place d’un service spécifique favorisant l’accès aux soins de santé pour les personnes en minorité en termes de genre et de sexualité, soit une clinique dite SOGIE (Orientation Sexuelle, Identité et Expression de Genre).
Plus d’info

Préventions du VIH et églises évangéliques belges

Notre collègue Sarah Demart, sociologue, était invitée le 3 mars dernier sur France Culture dans l’émission Cultures Monde, pour parler du programme de santé développé dans le cadre de la recherche-action sur la santé sexuelle au sein des Églises afro-belges (41mn’ 26). Le podcast est en ligne.
Plus d’info

L’asile lié à l’orientation sexuelle : les acteurs de la procédure belge reproduisent-ils une norme stéréotypée de l’homosexualité ?

Au croisement de deux thématiques fortes – l’asile et l’homosexualité –, ce mémoire porte l’ambition d’éclairer un peu plus le rôle de l’État, dans son action la plus concrète et parfois la plus sensible. Les demandes d’asile liées à l’orientation sexuelle sont en effet l’occasion d’aborder des sujets tels que la sibylline définition de l’homosexualité ou le rôle si controversé des fonctionnaires et des juges. Guillaume Albessart a obtenu le prix François Delor en 2018 pour ce travail de recherche en sciences politiques.
Plus d’info

Hétéronormativité et expériences thérapeutiques des professionnel.le.s de la santé mentale avec des patient.e.s non hétérosexuel.le.s

Ce mémoire de recherche avait pour but d’explorer l’hétéronormativité des professionnel.le.s de la santé mentale ainsi que leurs expériences thérapeutiques avec des patient.e.s non hétérosexuel.le.s en Belgique francophone. Il a obtenu le prix François Delor en 2018. Son auteure, Florence Thiry, est psychologue clinicienne et chercheure associée à l’Observatoire du sida et des sexualités depuis janvier 2018. Elle nous propose ici un résumé de ce mémoire et de ses principales conclusions.
Plus d’info

Enquête Vivre avec le VIH 2018

Sensoa, centre Flamand d’expertise sur la santé sexuelle, organise une enquête à grande échelle sur les besoins des personnes vivant avec le VIH. Son objectif est de mieux connaître les expériences des personnes vivant avec le VIH en Belgique, principalement en matière de santé sexuelle, d’impact de la vie avec le VIH, de stigmatisation et de discrimination. Les résultats de cette enquête permettront de développer des interventions pour faire face à ces besoins. Le questionnaire est en ligne sur www.vivreavecleVIH2018.be.

Florence Thiry, lauréate du prix François Delor

Ce 19 avril était attribué pour la 8ème fois le prix François Delor qui récompense un travail de fin d’études contribuant de manière originale à l’enrichissement des connaissances sur les questions et les cultures LGBTQI. Florence Thiry, collaboratrice scientifique à l’Observatoire du sida et des sexualités, a reçu le prix (ex æquo) pour son mémoire intitulé : « Hétéronormativité et expériences thérapeutiques des professionnel.le.s de la santé mentale avec des patient.e.s non hétérosexuel.le.s ».

Prix du meilleur poster en Sciences sociales au Symposium BREACH 2017

L’Observatoire du sida et des sexualités, en collaboration avec la Plate-Forme Prévention Sida et le SidAids Migrants, a remporté le prix du meilleur poster en Sciences sociales au Symposium BREACH (Consortium belge de recherche sur le VIH/sida) 2017. Le poster analyse les données récoltées dans le cadre du projet ACTION TEST. Plus d’info