Together against Femicides, Lesbophobia and Biphobia

24 août 2021 - Source : RTBF

Plusieurs associations et collectifs LGBTQI+ et féministes invitent à une action aujourd’hui mardi 24 août 2021 à 18h30, place de la Monnaie afin de marquer leur solidarité et de dénoncer la violence en réaction au double féminicide lesbophobe dont ont été victimes Nathalie Maillet, directrice du circuit de Spa-Francorchamps et sa compagne Ann Lawrence Durviaux, avocate et professeure de droit à l’Université de Liège.
Notre collègue Sandrine Detandt s’est exprimé à propos de ce terrible féminicide le 16 août dernier, interrogée par les Grenades/RTBF.

Evénement Facebook : https://www.facebook.com/events/4320396661384773/

Plus d'infos

Décès de l’anthropologue Sandrine Musso

11 août 2021 - Source : AMADES

Nous apprenons avec tristesse le décès de l’anthropologue Sandrine Musso que nous avions invitée en 2011 dans notre séminaire « Militer et prévenir ». Elle laisse une œuvre riche et éclairante, de sa thèse sur « Sida et minorités postcoloniales » au dernier numéro de l’Année du Maghreb sur « Le Maghreb face au VIH/sida » auquel nous avions collaboré. Allez découvrir ses travaux si vous ne la connaissiez pas !
Toutes nos pensées vont à sa famille et ses proches…

Plus d'infos

Sexualité et classes sociales

13 juillet 2021

Le colloque « Sexualité et classes sociales », qui bénéficie du soutien de l’ULB via Striges et le LAMC, se tiendra les 29, 30 septembre et 1er octobre 2021, en présentiel à la MSH de Lyon Saint-Etienne, si les conditions le permettent, et à distance.

Le programme des trois jours est disponible à l’adresse suivante : https://sexclasse.sciencesconf.org/.

Les inscriptions sont ouvertes.

Plus d'infos

[Webinaire] Femmes*: sommes-nous PrEP ? (15/04/2021)

29 mars 2021 - Source : Coalition PLUS

Cette atelier de recherche communautaire aura lieu le jeudi 15 avril à 15h00 en ligne (zoom). Il est organisé par Coalition PLUS et l’unité de recherche SESSTIM – Sciences Economiques et Sociales de la Santé & Traitement de l’Information Médicale (France).

La PrEP pour les femmes : où en sommes-nous ? Alors que cet outil de prévention – et les combats qui l’ont entouré – ont souvent été comparés à la pilule contraceptive, on constate que la PrEP reste marginalement utilisée et connue par les femmes (cis et trans). Malgré les avancées dans le domaine du traitement comme prévention, il apparaît en effet que ces thématiques restent relativement peu explorées dans la recherche académique ainsi que dans les politiques de santé publique alors qu’elles soulèvent de plus en plus de questionnements dans nos communautés et nos associations. Outil de libération sexuelle ? Facteur de réappropriation de la prévention ? Nouvelle forme de médicalisation et de contraintes pour nos sexualités ? Que nous disent les recherches communautaires sur le sujet ? Parlons-en !

Le sujet sera abordé depuis plusieurs angles avec des courtes présentations suivies de discussions de groupe.

Conférenciers-ères :

August Eubanks, MPH, doctorante, SESSTIM (France)

Rosemary Delabre, PhD, Responsable Recherche communautaire, Direction recherche communautaire – Coalition PLUS (France)

Amal Ben Moussa, PhD, Responsable Recherche, Association de Lutte Contre le Sida (Maroc)

Dr Fodié Diallo, Responsable Suivi-évaluation, ARCAD Santé PLUS (Mali)

Niloufer Khodabocus, MPH, Coordinatrice de Programme et de la Recherche, PILS (Maurice)

Amira Herdoiza, MD, Directrice exécutive de Kimirina (Equateur)

Les inscription sont ouvertes : https://us02web.zoom.us/…/tZ0tc-CorTwtHtUHrlLNsumE9p0PuA-uw…

Les ateliers de la recherche communautaire: un nouvel espace de pouvoir partagé

“Savoir = pouvoir” : le slogan historique de la lutte contre le sida continue à inspirer les militant.es et les chercheur.es d’aujourd’hui ! La recherche communautaire, qui s’est développée depuis plusieurs décennies à travers le monde, en est l’un des héritages les plus féconds. Mais cette approche demeure encore parfois mal connue ou mal comprise… C’est en partant de ce constat que Coalition PLUS et le SESSTIM ont eu l’idée de cette série de rencontres ouvertes à tous.tes : les ateliers de la recherche communautaire. Entrer dans “l’atelier”, c’est avoir accès à l’endroit où s’élaborent les questions de recherche, où se fabriquent ces partenariats innovants, mais aussi où se confrontent les points de vue, les questionnements éthiques et politiques. C’est surtout l’occasion d’offrir à chacun.e des moyens de réfléchir à sa pratique et pourquoi pas, de s’outiller pour de futurs projets. Ouvrir l’atelier, c’est donc créer un espace de pouvoir partagé !