Chemsex : de l’impératif de l’excès à une sexualité performative

Lors de cette conférence, Sandrine Detandt, docteure en psychologie à l’Observatoire du Sida & des sexualités, présentera son project actuel, qui investigue l’usage de drogues et les (homo)sexualités, dénommé le « chemsex ».

L’association entre drogues et sexualité est ancienne dans le milieu homosexuel, suscitant régulièrement des préoccupations de santé publique, souvent liées à l’émergence d’un nouveau produit ou d’une nouvelle pratique (comme le slam, par exemple). Par l’intermédiaire d’une étude qualitative longitudinale auprès de 45 hommes (tous statuts sérologiques confondus), l’objectif est non seulement de mieux cerner les particularités du phénomène en tant que tel, mais encore à interroger de quelle façon il vient résonner avec les contextes sociaux dans lesquels l’usage de drogues se produit, comment les nouveaux modes de consommation se propagent à travers les communautés homosexuelles et les normes qui régissent leur utilisation.

Sandrine Detandt abordera également les chiffres EMIS 2017 – Etude européenne en ligne auprès des hommes qui ont des rapports avec des hommes. L’analyse des données EMIS belges permet de décrire aussi bien les comportements à risque que les comportements protecteurs à l’égard du VIH et des autres IST, mais aussi les consommations de drogues et d’alcool. Les résultats présentés dans le rapport renseignent également sur les connaissances des hommes en matière de santé sexuelle ainsi que leurs besoins d’information.

Plus d’info : https://www.facebook.com/events/766646524046249

Conférence

Organisée par Sida Sol, l’Observatoire du sida et des sexualités et la Maison Arc-en-Ciel de Liège

Date et horaire

Mardi 22 juin
19h-22h

En pratique

Maison Arc-en-Ciel
Rue Hors-Château, 7
4000 Liège

Inscription souhaitée via marvin@macliege.be